Editions numérique d'Art et Essai/e
Enveloppe
Lien Facebook

La sélection générale

Bande-annonce

Bob l'Amerloc, Le degré de c., Araldus, Adjudant Mansaud, Le journal d'une sage-femme, sont dispo sur les plateformes de téléchargement. Les autres titres sont en attente de retour suite à un changement de distributeur.

La collection 'Essai/e pour voir'

Bande-annonce

Bande-annonce

Les polars et thrillers

ON MEURT JAMAIS PAR HASARD

Jean-Luc Loiret

couverture du livre ON MEURT JAMAIS PAR HASARD



Un polar qui change des autres, par la personnalité du commandant Venturini !

Une commune verte de France où la vie s'écoule agréablement... Jusqu’au jour où un joggeur fait une rencontre fatale au bord d’un chemin forestier. La mort s’invite à plusieurs reprises dans ce cercle d’amis et sème la perturbation dans la ville. Derrière une sérénité de façade se cachent bien des passions insoupçonnées. L’enquête devrait se boucler rapidement tant tout paraît simple... Sauf que les évidences et les certitudes ne font pas parties des schémas de pensée du Commandant Venturini, l'enquêteur philosophe. On découvre jamais la vérité par hasard ! Ce livre est le premier polar de l'excellent Jean-Luc Loiret, l'ex-prof de langue des signes.

« J'ai perçu l'âme de l'auteur à chaque ligne dans ce regard lucide et tendre sur le genre humain et cet humour distancié de chaque instant. »




Livre papier, 9,50 € + 2,50 € de frais de port, à commander ici

2.99 €

ACHETER
Amazon Kindle

ACHETER
Fnac Kobo

s/liseuses (estimation) : 286 pages

Juillet 2017

ISBN : 979-10-94391-12-9

L'AUTEUR /E

Photo de l'auteur



Jean-Luc Loiret a un œil et un coup de plume noir pour ficeler ses polars. Sinon, une fois le sombre, le crime, le vice, expurgés de lui, au sortir de ses séances d'écriture, il s'avère que son fond est bon ! Professeur d’enseignement spécialisé, il a enseigné les mathématiques et l’informatique à de jeunes sourds jusqu’en 1998. Puis il a participé à la création d’un Centre de Ressources pour Sourds-Aveugles, en tant que cadre jusqu’à ses grandes vacances. Ce natif de Saint-Hilaire de Loulay en Vendée, est venu s'installer à Vouneuil-sous-Biard, en Vienne, il y a 40 ans. Si vous venez dans le coin, vous le verrez courir, courir... ! Passionné de courses hors stade, il a fait de nombreux marathons en France et à l’étranger, il a participé aux 100 km de Vendée et à des épreuves de longue distance. Si ce jour où vous allez venir dans sa commune, vous ne le voyez pas courir et que vous vous renseignez sur lui auprès d'habitants circulant sur les trottoirs, ils vous diront... qu'il a été élu de la commune pendant 19 ans, adjoint en charge des sports, des loisirs et de la vie des quartiers et conseiller communautaire à Grand Poitiers.

CE QU'ON DIT DE CE LIVRE



« BRAVO ! Mille fois Bravo ! J’ai lu ce roman d’une traite, emportée par l’intrigue et transportée par l’écriture. J’ai adoré le commandant Venturini, j’ai beaucoup souri, ri. J'ai perçu l'âme de l'auteur à chaque ligne dans ce regard lucide et tendre sur le genre humain et cet humour distancié de chaque instant. » Yveline.

DE ANDRÉ COMTE-SPONVILLE « Cher Monsieur. Rangeant mon bureau, je tombe sur votre livre, lu il y a longtemps (dès les lendemains du salon), mais dont je crains de ne pas vous avoir dit le plaisir, très vif, que j'ai eu à le lire – et pas seulement ni surtout à cause de la place que vous m'y faites, ou que m'y fait votre commandant Venturini ! Encore merci à vous. Bien cordialement. »

« MA FEMME ET MOI avons été conquis par ce policier aux personnages bien peints et évoluant dans notre région. Tous mes compliments pour le style, l’ambiance, l’ingéniosité sans oublier la richesse des maximes. » Jean-Louis P.

« JE SENTAIS QUE j'allais me régaler. Ce fut chose faite, j'ai dévoré votre livre, un vrai plaisir. J’ai aimé d’un bout à l’autre et je sens que je vais devenir une inconditionnelle. J'ai aimé tous les personnages, l’ambiance et les citations, je suis une fan des citations. Il y en a une de Jules Renard que j’ai faite mienne : 'Si tu rêves de grandes choses, commence par en faire de toutes petites' ». Marie-Jeanne.

ContactMentions légalesAdministration